Kuhmo Oy – Finlande

UNE LIGNE DDM6 DE COMACT EN FINLANDE CHEZ KUHMO OY :

UN SUCCÈS POUR KUHMO OY ET COMACT

Située directement sur la ligne qui sépare le sud et le nord de la Finlande, Kuhmo Oy a dû développer des stratégies intelligentes afin de parer les contraintes de conservation toujours croissantes des deux côtés de la frontière.

M. Juha Virta, Directeur au marketing, explique : « Nous sommes coincés entre deux types d’administration. Donc, nous subissons les répercussions deux fois plutôt qu’une. Les deux régions réduisent la quantité de forêt mature disponible pour les scieries d’au moins 30 %. Nous avons dû surmonter des problèmes d’approvisionnement.  Par exemple, pendant que la forêt disparaît, la demande de la part des clients accroît. »

De propriété indépendante, Kuhmo Oy, l’une des plus grandes scieries de la Finlande ayant comme marque de commerce un ours brun (Ursus), s’est rendue compte que les petites billes de 40 ans et moins étaient disponibles en abondance, mais qu’elle ne possédait pas la technologie pour exploiter cette matière première à son plein potentiel.

La compagnie s’est donc tournée vers le Canada pour obtenir de l’aide, reconnaissant que celui-ci possède l’expérience et les équipements pour transformer des billes de dimensions et de longueurs variées. Le résultat obtenu fut une ligne de sciage pour petites billes, la première en son genre dans le monde et la première livraison en Europe pour la compagnie canadienne Comact. Cette nouvelle ligne vient compléter la ligne principale de Kuhmo Oy qui fut installée en 1992. De plus, elle a dû être adaptée de plusieurs façons afin de rencontrer les exigences de qualité du marché européen. Cette nouvelle ligne fait partie d’un programme d’investissement de £11M échelonné sur trois ans, comprenant également un système de gradation de couleurs FinScan et davantage de séchage à Kuhmo Oy.

La production avec la nouvelle ligne est à renverser la tendance que la compagnie a connue l’année dernière en sciant 250 000 billes de plus pour réaliser 6 000 m3 de moins en production, simplement parce que les billes devenaient plus petites.  « Le volume moyen finlandais pour une bille est de 0,20 à 0,21 m3. Le nôtre était de 0,15 m3 et diminue maintenant à 0,13 m3 avec la nouvelle ligne. Il y a abondamment de matière première à grain fin de bonne qualité de ce diamètre dans un rayon de 120 km de Kuhmo Oy. Notre approvisionnement total est d’environ 600 000 m3 par année en général et atteindra 650 000 m3 cette année en raison des plus petites billes. », dit M. Virta.  Auparavant, approximativement 25 % des produits de Kuhmo Oy provenaient de billes sous la normale, mais maintenant, on prévoit atteindre 40 %. »

Nous avons fourni une demande aux canadiens, indiquant la qualité de finition et la précision des dimensions exigées, la capacité requise, la disposition du site, l’espace disponible et l’endroit où la nouvelle ligne devait se joindre aux autres équipements. Tout comme la qualité, la vitesse était l’un des facteus les plus critiques. En Scandinavie, nous avons l’habitude de manipuler des billes de même dimension, une dimension à la fois. Au Canada, ils ont l’habitude de scier des billes de différentes dimensions — courtes, longues, épaisses ou minces.  Il n’existe pas de ligne de sciage semblable en Europe. Il y a des usines semblables au Canada, mais ils n’essaieraient pas de maximiser leur rendement de la même manière que nous. », nous dit M. Virta.

Source : Timber Trades Journal