Centralia Sawmill Company

C’est à force de voir passer sur  l’autoroute I-5, jour après jour, des chargements de bois local à destination à l’extérieur de Centralia, que M. Phil Tedder et ses associés ont eu l’idée en 2004  de construire une toute nouvelle usine de sciage dans cette localité historique de l’État de Washington.

Il s’agissait le plus souvent de bois de dimension moyenne, évidemment moins prisé des scieries que le bois de plus forte dimension.  Avec raison, puisque la plupart des scieries de la région sont configurées de façon à transformer du bois de dimension impressionnante, typique de la côte ouest.  Pour M. Tedder, il était possible de rentabiliser assez rapidement une scierie locale, dédiée exclusivement à la transformation de tiges d’un diamètre moyen de 22 pouces (les billes à mi-hauteur des arbres), pourvu que le moulin soit configuré en conséquence et à condition de s’assurer d’un approvisionnement continu.  La nouvelle usine devrait se spécialiser dans la production de 2 X 4, 2 X 6 et 1 X 4.
L’approvisionnement ne semble pas avoir été un problème majeur à résoudre, et la Centralia Sawmill Company fit appel au consultant d’expérience Lloyd Pederson pour élaborer les plans d’usine et choisir les équipements.  Après de nombreuses discussions et quelques mois plus tard, l’équipe de travail a convenu d’accorder le contrat de fourniture d’équipements (et sa confiance!) à Comact.  Étant reconnue comme la référence en équipements de manutention et de transformation du bois de dimension moyenne, le choix ne pouvait être plus clair.  Et les décideurs n’allaient jamais regretter ce choix.

Après une étude exhaustive du dossier et une analyse rigoureuse des besoins du projet Centralia, c’est en juin 2005 que l’équipe d’ingénierie et de conception s’est mise à l’oeuvre.  Le site de la future scierie n’était encore qu’un terrain vague, l’équipe Comact a été en mesure de proposer des équipements de haute performance pour un montant d’un peu plus de 7 millions de dollars.  La version finale des dessins a été approuvée au cours du même mois.
Par la suite, les choses ont pris un rythme accéléré, et les premiers équipements ont été livrés dès le mois de novembre suivant.  Les premières installations comprenaient l’impressionnant système d’entrée des arbres entiers (4 Wave Feeders dont 2 composant un Stem Wave Feeder) avec tronçonnage et écorçage, le tout installé à l’extérieur de l’usine.  Ces équipements allaient assurer une cadence d’entrée et de pré-transformation d’au moins 8 pièces d’une longueur moyenne de 32 pieds à chaque minute, pour les redistribuer en longueurs de 8 à 10 pieds à la ligne de sciage.  Puis, un à un, ou plusieurs simultanément, les équipements de manutention, de rabotage et de classement étaient installés au fur et à mesure de leur réception à Centralia.
En moins d’un an, la construction de l’usine, l’installation, la programmation des équipements et les tests de performance étaient complétés.

Tout roule comme sur du velours!
Selon M. Marc Simard, gérant de projet chez Comact, les performances optimales ont vite été obtenues. « Nous avons rapidement été en mesure d’atteindre et de soutenir une cadence de production maximale, soit le traitement et la transformation de près de 5 000 billes par quart de travail, ce qui semblait amplement suffisant pour l’usine qui planifiait soutenir une cadence moyenne de 3 200 billes.  La programmation des équipements, aussi assurée par notre équipe, fait en sorte que ceux-si s’articulent maintenant telle une montre suisse. »
En operation officielle depuis juillet 2006, l’usine de Centralia Sawmill Company livre avec régularité 170 pièces de bois finies à chaque minute.  M. Lloyd Pederson se dit très satisfait de l’intervention de Comact et du professionnalisme de son équipe.  Quant aux actionnaires de Centralia, ils veillent dorénavant à ce qu’aucun chargement de bois ne passe droit sur la I-5!
Comact tient à remercier chaleureusement Messieurs Mark Carter, Phil Tedder et leur équipe, ainsi que M. Lloyd Pederson pour la confiance témoignée à l’endroit de notre compagnie.